Maroc : L’industrie tire la croissance

Maroc : L’industrie tire la croissance dans Conjoncture Economique agriculture 

Le HCP fait état d’une progression du PIB hors agriculture de 5,4% durant le 1er trimestre 2010.

Les signes de reprise de l’activité économique nationale commencent à se manifester, bien que timidement. Dans sa dernière note sur les comptes nationaux du premier trimestre 2010, le Haut commissariat au plan HCP fait état d’une progression du PIB hors agriculture de 5,4% contre une baisse de 1,5% à la même période de l’année précédente. Cette tendance à la hausse a permis en quelque sorte de contrebalancer les contreperformances de la valeur ajoutée agricole, qui a enregistré une contraction de 8,6% au lieu d’un bond de 30,7% le même trimestre 2009, en lien avec le niveau important et surtout régulier des précipitations.

«Globalement, le PIB en volume a marqué un taux de croissance de 3,5% au cours du premier trimestre 2010  contre 2,2% une année plus tôt. A prix courants, iI a crû de 2,9%, soit une baisse du niveau général des prix de 0,6%. Cette baisse s’explique notamment par  la diminution des prix des exportations (-14%), par la quasi-stabilité des prix à la consommation (0,2%) et par l’augmentation des prix des importations de 1,7%», peut-on lire.

La lecture détaillée des comptes des activités non agricoles montre clairement l’envol remarquable pris par les activités minières et énergétiques. Celles-ci ont en effet connu une accélération de 33,6% contre une baisse de 16% toujours sur la même période de référence. Le HCP  explique cette évolution par le saut notable de 107% qu’ont enregistré les mines contre un net repli de 46,8%. Cette situation trouve son fondement dans la relance de la demande étrangère, signe de l’amélioration bien que lente et légère des économies mondiales. Selon la même source, la trajectoire ascendante prise par les activités énergétiques est justifiée également par l’évolution positive de l’électricité et eau de 6,7% contre 6,2%. Parmi les autres comptes contribuant de manière significative à tirer vers le haut l’activité économique durant ce premier trimestre on trouve celui des «hôtels et restaurants». Ainsi, cette activité touristique a vu son rythme s’accélérer de 6,7% au lieu d’une baisse de 5,8%. Explication : la reprise des activités  réalisées dans les établissements d’hébergement touristique due en grande partie aux résidents. D’ailleurs les statistiques sur le tourisme durant cette période de l’année montrent bien l’amélioration enregistrée par cette activité. S’agissant des industries de transformation, elles ont vu leur niveau s’apprécier de 1,6% contre une baisse de 1,5%. Cette évolution positive est à attribuer elle aussi à l’amélioration de la demande étrangère. Quant au secteur du BTP qui a ressenti nettement le repli de la demande interne, celui-ci a affiché tout de même un changement en mieux avec une hausse  de 2,9% au lieu de 2,6%. Suivant la même tendance haussière, les services rendus aux entreprises et services personnels, eux, ont augmenté de 2,7% au lieu de 2,4%.

Pour ce qui est des secteurs d’activités qui ont affiché un rythme de croissance moins soutenu que celui enregistré l’année dernière, on note le commerce avec une progression de 1,6% au lieu de 3,1% ; les transports (0,1% contre 1,5%), les postes et télécommunications (1,9% au lieu de 2,8%) et les activités financières (1% au lieu de 1,7%

0 Réponses à “Maroc : L’industrie tire la croissance”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




John Cena |
DownPro |
melanie6415 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | clash03
| PINODISCOUNT
| Les journalistes à Mascara