Maroc : Le microcrédit en perte de vitesse

Le nombre de bénéficiaires des prêts est en nette baisse, par opposition aux personnes endettées, qui sont, elles, en augmentation.
 
Depuis son lancement au Maroc dans les années 90, le secteur du microcrédit avait le vent en poupe. Touchant plus d’1 million de bénéficiaires à travers le Maroc, le microcrédit a permis la création de centaines, voire de milliers d’entreprises, et a démontré son efficacité pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. A Fès, la success story de Saïda Jridi, couturière et vendeuse de vêtements, ne peut que confirmer ce constat. Mère de cinq enfants, celle-ci se lance dans la couture grâce au microcrédit. Le premier prêt « microcrédit » qu’elle a obtenu en 2000 lui a permis d’acheter sa première machine à coudre.

Elle a pu par la suite, grâce à une série de petits crédits qu’elle a pu rembourser, constituer un fonds de roulement et agrandir son projet. Un travail acharné couronné par le 1er Prix de la catégorie  » Meilleure femmes micro-entrepreneures » dans le cadre de la 5e édition des micro-entrepreneurship Awards. Comme Saïda Jridi, plusieurs femmes et hommes ont pu créer des entreprises et des emplois grâce au microcrédit dans différents secteurs économiques.

Hélas, les jours heureux du secteur de microcrédit semblent prendre fin, laissant place à une véritable perte de vitesse qui dure depuis près de trois ans. Le nombre de bénéficiaires des prêts des associations de microcrédit est passé, selon la Fondation nationale des associations de microcrédit (FNAM), de 1.353.074 clients en 2007 à 812.500 en 2010.

D’après Hicham Drhourhi, directeur général d’une association de microcrédit à Fès, cette stagnation est due aux difficultés que connaît le secteur actuellement. « Depuis 2007, le secteur ne se porte pas très bien. L’évolution exponentielle du microcrédit au Maroc a été freinée par de nombreux problèmes, notamment celui des non-remboursements des prêts. En effet, les bénéficiaires qui font partie des populations les plus vulnérables s’adonnent dans la majorité des cas à des activités informelles où le succès n’est pas garanti. Ils se trouvent donc dans l’incapacité d’honorer leurs engagements. Ceci dit, les portefeuilles à risque avoisinent aujourd’hui les 6% ». Et d’ajouter, « Autre contrainte limitant l’effet des microcrédits, c’est le détournement des microcrédits à des fins de consommation ». En effet, le microcrédit, lancé il y a une vingtaine d’années au Maroc, pour créer des micro-entreprises, lutter contre la pauvreté et aider la population démunie à se prendre en charge, s’est transformé au fil des années en outil de financement des besoins de la consommation. Résultat : plusieurs bénéficiaires se trouvent dans l’incapacité de payer leur dû et les plus endettés sont souvent poursuivis en justice par leurs créanciers.

Pour résoudre le problème des non-remboursements, Hicham Drhourhi indique qu’il est aujourd’hui important pour les associations de microcrédit d’adhérer à la centrale de risque de Bank Al-Maghrib. « Fortement recommandée par les bailleurs internationaux, la centrale de risque va permettre de mieux gérer les risques liés au non-remboursement », explique-t-il. Ainsi, le client qui ne remboursera pas son prêt chez une association et souhaiterait obtenir un prêt dans une autre association sera identifié, si cette dernière consulte la centrale des risques.

Pour lui, les clients doivent aussi bénéficier d’actions de sensibilisation et de formation au niveau de la gestion des dettes, de l’éducation financière. Ils doivent aussi éviter les prêts croisés et des détournements des microcrédits à des fins de consommation. Ceci étant, il y a lieu de souligner que certaines associations de microcrédit sont aussi responsables de l’endettement, voire le surendettement de leurs clients. Elles sont censées faire le suivi avec leurs clients et s’assurer si les prêts sont alloués à des projets ou à des fins de consommation.

0 Réponses à “Maroc : Le microcrédit en perte de vitesse”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




John Cena |
DownPro |
melanie6415 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | clash03
| PINODISCOUNT
| Les journalistes à Mascara