Échanges commerciaux : Le déficit commercial se creuse de 30,5%

Échanges commerciaux : Le déficit commercial se creuse de 30,5%  dans Conjoncture Economique 0403118_p_bateau

  • A fin janvier 2011, les importations (CAF) se sont accrues de 26,3% à 26,26 MMDH et les exportations de 22,3% à 13,09 MMDH.

  • Le taux de couverture des importations par les exportations atteint 49,9%, à fin janvier 2011.

En janvier 2011, le déficit commercial s’est creusé, sur une année, de 30,5% à 13,16 MMDH. Une tendance imputable à un accroissement des importations (CAF) de 26,3% à 26,26 MMDH contre une amélioration de 22,3% à 13,09 MMDH des exportations (FOB), d’où un taux de couverture établi à 49,9% au lieu de 51,5% une année plus tôt. Plus en détail, force est de noter que l’appréciation des achats de marchandises à l’étranger est due aux importations hors pétrole qui ont fortement augmenté, atteignant 23,95 MMDH, soit +29%. Les importations de pétrole, elles, n’ont enregistré qu’une légère hausse de 3,7% à 2,31 MMDH, et ce en raison d’une baisse en volume de 17,5% avec 410,8mt alors que le prix moyen de la tonne importée a atteint 5.635DH/T contre 4.481DH/T en janvier 2010, soit +25,8%.
Les produits alimentaires ont vu leur importation s’envoler de 65,1% à 3,34 MMDH. Cette évolution s’explique par l’augmentation des importations de blé (+511,6MDH), de sucre (+283,5MDH), de maïs (+60,9%), de pommes de terre de semence (+88MDH) et de beurre (+84,7MDH). Les importations des produits finis de consommation ont grimpé, de leur côté de 19,8% à 4,35 MMDH. Ce résultat fait suite à l’accroissement des importations de voitures de tourisme (+43,8%), de tissus de fibres synthétiques (+74,8%), de tissus de coton (+42,8%) et de parties et pièces détachées pour voitures de tourisme (+69,4%).

S’agissant de la progression des exportations, elle est surtout attribuable aux exportations hors phosphates et dérivés qui ont affiché une hausse de 23,4% à 10.15 MMDH tandis que les ventes de phosphates et dérivés ont augmenté de 18,8% à 2,95 MMDH. Selon les dernières statistiques publiées par l’Office des Changes, hormis le repli des exportations de produits alimentaires, les autres groupements de produits à l’export se sont inscrits en hausse particulièrement les produits énergétiques, les produits finis d’équipement et les demi-produits. Ainsi, les exportations des produits énergétiques se sont améliorées de 663,7 MDH à 732,3MDH.
Les ventes de demi-produits se sont établies à 3,73 MMDH (+19,8%). Cette progression est imputable principalement aux ventes d’engrais naturels et chimiques et des composants électroniques (transistors). Quant à l’acide phosphorique, il a vu ses exportations reculer de 9,7% à 1,06 MMDH pour un volume également en régression de 41,3%. Le prix moyen à l’exportation s’est établi à 6.478DH/T contre 4.208DH/T en janvier 2010, soit +53,9%. Concernant, les exportations des produits finis de consommation, elles ont pris 15,8% à 2,99 MMDH.

Dans ce groupe, les exportations des vêtements confectionnés et des articles de bonneterie se sont améliorées de respectivement 7,5% à 1,55 MMDH et de 30,9% à 647,5 MDH. Les produits finis de consommation viennent en deuxième position parmi les groupes de produits à l’exportation avec 22,8% contre 24,1% un an auparavant.

La France concentre 61,1% des échanges commerciaux

En janvier 2011, les échanges commerciaux du Maroc avec l’étranger se sont accrus de 24,9% à 39,36 MMDH. L’Europe avec 24,04 MMDH vient en pôle position en accaparant 61,1% dans le total des échanges, suivie de l’Asie (20,6%), de l’Amérique (12,1%), de l’Afrique (5,9%) et de l’Océanie (0,3%). La France occupe toujours le premier rang avec 15,2% du total des transactions commerciales du Maroc avec l’étranger. Elle est le premier client (19,8% des transactions à l’export) et premier fournisseur avec (12,9% des opérations commerciales à l’importation). Les échanges commerciaux avec la France laissent apparaître un déficit de 795,6MDH et un taux de couverture des importations par les exportations de 76,5%. L’Espagne arrive au second rang avec 12,9% des transactions commerciales. Il est le deuxième client avec 15,9% des exportations et deuxième fournisseur avec 11,4% des importations. Les échanges commerciaux avec ce pays dégagent un déficit de 927,7MDH et un taux de couverture de 69,1%. Les Etats-Unis d’Amérique, avec 5,9% des transactions commerciales, viennent en troisième position, talonnés par la Chine (4,9%) et l’Italie (4,2%).

0 Réponses à “Échanges commerciaux : Le déficit commercial se creuse de 30,5%”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




John Cena |
DownPro |
melanie6415 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | clash03
| PINODISCOUNT
| Les journalistes à Mascara