Archive pour la Catégorie 'France Telecom'

Page 2 sur 2

 dans France Telecom

Le magazine du Manager a annoncé le 24 juin dernier le dépôt d’une offre de rachat par France Telecom (Orange) de 40% de Meditel. Hier, le marché se fait l’écho de l’aboutissement des négociations entre les actionnaires du 2ème opérateur (CDG et FinanceCom) et l’opérateur français.

Le montant de l’opération tournerait autour de 650 millions d’euros, soit une plus-value de 25% par rapport au prix d’acquisition par les 2 groupes marocains (il y a moins d’1 an) auprès des opérateurs ibériques Téléfonica et Portugal Telecom. Selon nos informations, il ne devrait pas y avoir de changement opérationnel pour le moment.

Source : Magazine du Manager

France Télécom mise sur les émergents, lance un « contrat social »

France Télécom mise sur les émergents, lance un  

par Marie Mawad et Leila Abboud

PARIS (Reuters) – France Télécom a présenté lundi un nouveau plan de développement sur cinq ans qui vise à augmenter de 50% sa base de clients à l’horizon 2015, grâce notamment aux pays émergents.

Censé répondre au malaise révélé par une série de suicides de ses salariés, le plan stratégique prévoit une enveloppe de 900 millions d’euros sur la période de 2010 à 2012 pour les mesures sociales en France, ainsi que 10.000 recrutements.

L’opérateur télécoms, qui a réitéré sa prévision de huit milliards d’euros de cash-flow organique par an en 2010 et 2011, compte décliner ce projet en un plan financier d’ici à l’automne.

Lire la suite de ‘France Télécom mise sur les émergents, lance un « contrat social »’

France Télécom présente son plan à cinq ans en interne

France Télécom présente son plan à cinq ans en interne dans France Telecom

PARIS (Reuters) – France Télécom a partiellement dévoilé en interne un nouveau plan de développement sur cinq ans où le groupe esquisse ses ambitions en termes d’investissements dans les réseaux, de croissance externe et d’embauches.

L’opérateur télécoms s’est toutefois refusé à chiffrer les budgets correspondants à ces projets lors d’une présentation aux syndicats mardi, puis à 1.000 de ses managers jeudi, réservant ces précisions pour la présentation du plan stratégique à la presse lundi.

Le projet, qui doit répondre au malaise révélé par une série de suicide de salariés de France Télécom, vise les activités françaises et internationales du groupe et se décline en sept volets, ont déclaré à Reuters des responsables syndicaux.

L’objectif est notamment de simplifier l’offre commerciale, d’améliorer la qualité de service et de revaloriser les réseaux, dont la saturation ne s’est pas accompagnée ces dernières années d’une augmentation proportionnelle des revenus de l’opérateur.

Le plan d’entreprise répond également à certaines interrogations sur la stratégie du groupe dans les contenus, et sur ses ambitions de fusion-acquisition dans les pays émergents.

« Il manquait un élément essentiel dans la réunion hier, au-delà des intentions et des présentations, quels sont les moyens ? Nous on jugera aux actes et on jugera aux moyens qui seront annoncés », a déclaré à Reuters Christian Mathorel, représentant de la CGT.

Lire la suite de ‘France Télécom présente son plan à cinq ans en interne’

France Télécom prévoit une reprise fragile en Europe

France Télécom prévoit une reprise fragile en Europe dans France TelecomPARIS (Reuters) – France Télécom constate une stabilisation de son activité, mais ne voit pas à court terme de reprise rapide de la consommation en Europe, a déclaré jeudi Gervais Pellissier, le directeur financier de l’opérateur, dans le cadre du sommet Reuters des valeurs technologiques.

Le groupe compte intensifier sa présence dans les pays à forte croissance et envisage de réaliser des acquisitions ces prochains mois en Afrique et au Moyen-Orient, en privilégiant des cibles de taille moyenne, a-t-il ajouté.

« Nous avons toujours dit que nous voulions faire des opérations qui ne soient pas transformantes. Zain était à la limite de ce que nous pouvions faire en terme de taille, c’était la limite haute », a déclaré Gervais Pellissier.

Si le groupe indien Bharti revendait les actifs africains récemment rachetés au groupe koweïtien Zain, France Télécom les regarderait, a-t-il ajouté.

Gervais Pellissier a toutefois exclu d’éventuelles opérations importantes dans les zones émergentes, expliquant que la situation politique et économique de certains de ces pays était encore trop instable, et que miser beaucoup sur un pays en particulier était trop risqué pour être envisagé.

Lire la suite de ‘France Télécom prévoit une reprise fragile en Europe’

France Télécom ne voit pas encore pleinement la reprise

  • CA de 10,96 mds d’euros au T1, marge d’Ebitda de 34,3%

  • Capex à 8% des ventes mais cible de 12% sur l’année confirmée

  • Objectifs réaffirmés pour 2010 et à moyen terme

  • Compte faire appel en Suisse dans l’affaire Sunrise

(Actualisé avec conférence téléphonique des analystes, contexte)

France Télécom ne voit pas encore pleinement la reprise dans France Telecom france-telecomPARIS, 29 avril (Reuters) – France Télécom (FTE.PA: Cotation) a déclaré jeudi que ses résultats trimestriels reflétaient une reprise économique encore hésitante, mais la forte réduction de ses dépenses d’investissement a des implications rassurantes pour le cash flow, ont estimé des analystes.

L’opérateur télécoms a pâti de la baisse de 7% de son activité auprès des entreprises, plus sensible à la conjoncture, et a été affecté en France par des pressions réglementaires et une concurrence accrue au premier trimestre.

« La situation économique globale ne s’est pas nettement améliorée. Nous confirmons nos perspectives de ventes, mais nous ne voyons pas de signaux additionnels de reprise dans nos principaux pays qui nous permette de relever nos prévisions », a commenté Gervais Pellissier, le directeur financier, lors d’une conférence téléphonique.

France Télécom a confirmé l’ensemble de ses objectifs pour 2010 et à moyen terme, après avoir publié un chiffre d’affaires de 10,96 milliards d’euros au premier trimestre, en recul de 2,7% à base comparable, et fait état d’une marge d’Ebitda de 34,3%, en baisse d’un point.

Le consensus Reuters le plus récent tablait sur des ventes de 11,01 milliards d’euros et un Ebitda de 3,84 milliards (marge de 34,9%), sur la base des estimations de 12 analystes.

« La reprise ne semble clairement pas là dans le monde de l’entreprise. On est plutôt dans une situation de reprise douce ou lente dans le monde du grand public. Avec pour le moment un petit retard de la France en matière de grand public », a expliqué le directeur financier.

« L’Ebitda est inférieur de quelques points à ce qu’attendait le consensus, mais les capex sont aussi bien en dessous des attentes. Au final, je pense que les implications pour le cash flow sont assez bonnes », résume un analyste basé à Londres.

Le ratio de capex s’est établi à 8% des ventes au premier trimestre, du fait notamment de conditions climatiques qui ont rendu le déploiement difficile dans certains pays.

Vers 16h00, l’action prenait 0,4% à 16,45 euros, tandis que l’indice sectoriel des télécoms gagnait 1,0% .

REMONTEE DES CAPEX A VENIR

France Télécom a confirmé viser un niveau de capex de 12% sur l’ensemble de l’année et compte accélérer ses investissements dans la fibre optique en France au second semestre, ce qui jette certains doutes sur la capacité du groupe à maintenir sa rentabilité, disent des analystes.

« La baisse des investissements (observée au premier trimestre) ne nous semble pas tenable », écrit Stéphane Beyazian, analyste chez Raymond James Euro Equities, dans une note.

Gervais Pellissier a néanmoins réitéré l’objectif d’un cash flow organique de huit milliards d’euros par an à l’horizon 2011. « Nous nous sentons assez à l’aise pour sécuriser notre objectif annuel de cash flow, et pas au détriment des capex », a-t-il déclaré.

France Télécom, dont les chiffres trimestriels intègrent des changements comptables liés notamment à la déconsolidation de la filiale britannique, vise pour 2010 un chiffre d’affaires « globalement stable » à base comparable, estimant que les mesures de régulation auront un impact défavorable d’un milliard d’euros et qu’elles pèseront sur l’Ebitda pour 450 à 500 millions d’euros, comme en 2009.

Les coûts devraient moins peser sur la marge d’Ebitda au second semestre 2010 en comparaison avec le second semestre 2009, a ajouté le directeur financier.

Le premier opérateur français a également indiqué qu’il comptait faire appel en Suisse de la décision de l’autorité de la concurrence interdisant le rachat de Sunrise. Il étudie par ailleurs la possibilité de formuler une nouvelle offre d’achat qui serait plus acceptable aux yeux du régulateur.

FAIBLES CONQUETES DANS L’ADSL

En France, le groupe confirme qu’il lancera en 2010 une offre « quadruple play » – téléphone, internet, télévision et mobile – pour répondre à une concurrence accrue.

La société a estimé à 14,1% sa part de conquête de nouveaux clients dans l’ADSL en France au premier trimestre. Cette part est particulièrement faible au regard d’un niveau d’un peu plus de 30% en moyenne en 2009, même si des analystes ont estimé que de telles fluctuations n’étaient pas toujours très représentatives d’un trimestre à l’autre.

« Nous avions choisi de remettre en ordre notre catalogue pendant tout le premier trimestre, ce qui fait que certaines offres de promotion ne sont plus commercialisées », a expliqué Gervais Pellissier au sujet de cette baisse.

Le groupe s’est fixé pour objectif de ramener, au cours du second semestre 2010, sa part de conquêtes dans l’ADSL au niveau atteint au quatrième trimestre 2009, soit 29,2%, a ajouté pour sa part Delphine Ernotte, directrice exécutive en charge de l’Hexagone.

France Télécom compte environ 18 millions d’abonnés dans le mobile en France, représentant une part de marché de 47,2% à fin mars en incluant les partenariats avec des opérateurs sans réseau (MVNO). Sa part de marché dans l’ADSL était de 47% en France à la fin du premier trimestre.

Un tribunal égyptien met fin à l’OPA de France Télécom sur Mobinil

Un tribunal égyptien met fin à l'OPA de France Télécom sur Mobinil  dans France Telecom

La bataille entre l’entreprise française et Orascom Telecom pour le contrôle de Mobinil (ici, son siège) est engagée depuis 2007 (photo Mobinil).

EGYPTE. Un tribunal égyptien a rejeté samedi 10 avril 2010 la demande d’OPA de France Télécom sur Mobinil , principal opérateur téléphonique du pays en nombre d’abonnés.

La cour confirmait une décision précédente interdisant à l’entreprise française de racheter les actions minoritaires de Mobinil. La bataille juridique pour le contrôle de l’opérateur oppose France Télécom à l’égyptien Orascom Telecom depuis 2007.

D’après les analystes, France Télécom pourrait maintenant faire une meilleure offre, ou entamer de nouvelles négociations avec Orascom Telecom.

Lire aussi : L’appel d’Orascom accepté par la justice égyptienne
Orascom tente jusqu’au bout de bloquer le rachat de Mobinil par France Télécom
L’Egypte confirme le rejet de la 3e offre de France Télécom pour racheter Mobinil
France Télécom gagne le contrôle de Mobinil aux dépens d’Orascom Telecom

France Télécom ouvre la saison de la chasse en Afrique

Le géant français mobilise 7 milliards d’euros pour acheter des actifs et des licences en Afrique et au Moyen Orient. L’Afrique de l’Ouest en ligne de mire.France Télécom ouvre la saison de la chasse en Afrique  dans France Telecom Suicides-a-France-Telecom-les-employes-seront-ecoutes_closer_news_xlarge

France Télécom entend investir 7 milliards d’euros en Afrique et au Moyen Orient dans les cinq prochaines années. L’objectif pour le nouveau PDG, Stephane Richard qui a remplacé Didier Lombard courant mars, est de doubler le chiffre d’affaires des pays émergents, lesquels, avec 3,3 milliards d’euros en 2009, représentaient 7% dans les ventes totales du groupe. «Si nous pouvons acheter un portefeuille d’actifs pour arriver plus vite à cet objectif, ce sera une bonne chose. S’il faudra aussi d’acheter des licences pays par pays, nous nous y attellerons».
Le groupe mise particulièrement sur l’Afrique de l’Ouest où il détient majoritairement l’opérateur historique sénégalais, Sonatel, connu pour être une machine de dividendes. « Tous les pays de cette zone où nous ne sommes pas encore implantés nous intéressent ». En Egypte, France Télécom attend un verdict décisif ce 10 avril, dans le feuilleton qui l’oppose à Orascom pour le contrôle de deux entreprises : Mobinil et Egyptian Company (ECMS) qui exploite la marque Mobinil en Egypte. Le tribunal administratif devrait autoriser ou non la poursuite de l’OPA lancée par le groupe français.

Lire la suite de ‘France Télécom ouvre la saison de la chasse en Afrique’

France Télécom veut se développer dans les pays émergents

France Télécom veut se développer dans les pays émergents dans France TelecomPARIS (Reuters) – France Télécom veut doubler son activité dans les pays émergents dans les cinq ans à venir, voire « un peu plus vite », a déclaré son directeur général Stéphane Richard à des managers du groupe, selon La Tribune.

Cette ambition, contenue dans un projet d’entreprise à cinq ans présentée vendredi à ces managers, constitue la première indication précise sur la stratégie à l’international du nouveau patron de l’opérateur, nommé le 1er mars.

« France Télécom doit être un groupe encore plus international », note-t-il dans des documents cités par le quotidien économique, qui précise que le projet d’entreprise chiffré devrait être présenté au début juillet.

Les cinq plans d’actions tracés par Stéphane Richard reprennent ses déclarations, notamment concernant la politique du groupe dans les contenus, marquée par les chaînes Orange Cinéma Séries et Orange Sport.

Lire la suite de ‘France Télécom veut se développer dans les pays émergents’

Orange : Réduction du prix des communications à partir d’un mobile vers le Maroc

Orange a lancé une nouvelle option « Destination préférée Maroc » permettant à ses clients mobile d’appeler vers et depuis le Maroc au tarif d’une communication nationale en France.

L’offre, en vigueur depuis le 11 février, est « disponibles au prix de 9 euros/mois sans engagement pour ses clients forfait mobile (hors forfaits bloqués) », précise l’opérateur.Orange : Réduction du prix des communications à partir d'un mobile vers le Maroc dans France Telecom logo_orange

Cette option permet d’appeler le Maroc (tous opérateurs confondus) depuis la France métropolitaine, non pas au tarif international (0,55 euros/min) mais au prix d’une communication en France (soit 0,38 euros/min pour les forfaits souscrits à partir du 1er octobre 2009 ou 0,37 euros/min pour les forfaits souscrits avant).

Elle permet aussi d’appeler depuis le Maroc vers le Maroc ou vers la France métropolitaine au tarif national en France (au lieu de 1,18 euros/min en vigueur pour les appels en roaming).

Mais le plus important c’est que la souscription à cette option permet au client mobile « Orange » de « bénéficier tous les mois d’une heure (de gratuité) pour les appels reçus » depuis le Maroc, ce qui lui permettra d’éviter les 0,55 euros/min en vigueur pour le roaming.

Lire la suite de ‘Orange : Réduction du prix des communications à partir d’un mobile vers le Maroc’

12



John Cena |
DownPro |
melanie6415 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | clash03
| PINODISCOUNT
| Les journalistes à Mascara