Archive pour la Catégorie 'Meditel'

Scandale à Méditel

Scandale à Méditel dans Meditel

Mohamed Elmandjra, directeur général de Méditel, , deuxième opérateur téléphonique marocain, est au cœur d’un scandale. Selon le portail goud.ma, il serait mêlé à une affaire de privilèges légués par Méditel à la société de son épouse.

Elmandjra serait dans de beaux draps. Selon le site goud.ma, le directeur général de Méditel à concédé à la société de son épouse, des privilèges. Cela a été possible grâce à la fonction qu’il exerce au sein de Méditel. Il est par ailleurs membre du Conseil d’Administration de ladite société, ce qui est interdit puisqu’il est directeur général de Méditel. Monseiur Elmandjra s’octroierait donc des privilèges à lui-même par sociétés interposées. Toujours selon le site, la société en question a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 4,616 millions d dirhams. Merci Méditel !
M.K

Marché des télécoms au Maroc, les chiffres du 4ème trimestre 2010

Marché des télécoms au Maroc, les chiffres du 4ème trimestre 2010 dans INWI 14b_0

Téléphonie mobile, le cap du seuil 100% dépassé

Le parc de la téléphonie mobile a atteint au titre de l’année 2010 31 982 279 abonnés, soit une croissance annuelle de 26,36%. Ce qui a porté aussi le taux de pénétration à 101,49% contre 81,18% une année auparavant.

En terme de part de marché, les trois opérateurs ont réalisés les performances suivantes :

Maroc Telecom : 52,81% ( T3 2010 : 60,34% , -7,53 pt 

Médi Telecom : 33,74% ( T3 2010 : 37,27% , -3,53 pt  

Wana : 13,45% ( T3 2010 :2,39% , +11,06 pt )

Lire la suite de ‘Marché des télécoms au Maroc, les chiffres du 4ème trimestre 2010′

Les vrais chiffres de Méditel

Les vrais chiffres de Méditel  dans Meditel elmendjra_200_200

L’emprunt obligataire est une bénédiction pour Méditel. L’opération a été un franc succès avec un engouement 7 fois supérieur à la demande de l’opérateur. Cette opération a également révélé les vrais chiffres de Médi Telecom.

En effet, la note d’information visée par le Conseil déontologique des valeurs mobilières, révèle des réalités non dites. La première concerne la réduction de la dette. La note d’information précise que les réductions successives de la dette de Méditel qui s’élevait à 7,6 milliards de DH en 2004. Les assemblées générales successives ont décidé, année après année, de procéder à des réductions du capital pour maintenir les fonds propres à hauteur de 2,75 milliards de DH par absorption des pertes.

Par ailleurs, la lecture de la note d’information révèle une confusion de chiffres. D’abord, la note annonce (page 115) un chiffre d’affaires (tout court) de 5,238 milliards de DH à fin 2009.  Un chiffre nettement inférieur à celui annoncé à la presse le 25 mars 2010. Le communiqué de l’opérateur, disponible sur son site web, parle, alors, d’un chiffre d’affaires de 5,4 milliards de DH. Une différence de taille pour une entreprise qui a réalisé, au 31 décembre 2009, à peine 275,5 millions de DH de résultat net.

Lire la suite de ‘Les vrais chiffres de Méditel’

France Telecom : l’entrée au capital de Méditel est effective

France Telecom : l'entrée au capital de Méditel est effective dans France Telecom 005102009105019000000meditel 

France Telecom, après avoir reçu l’aval des autorités compétentes, a finalisé le rachat de 40% du capital de Méditel, le numéro deux du marché marocain. Cette participation sera consolidée par mise en équivalence dans les comptes du groupe à partir du 2 décembre 2010. L’opérateur portera sa détention à 49% le 1er janvier 2015, date à laquelle il consolidera Méditel dans ses comptes par voie d`intégration globale.

La transaction portait sur un montant de 640 Millions d’Euros, correspondant à une valeur d’entreprise globale de Méditel de 2,14 Milliards d’Euros. France Télécom avait aussi prévu de reprendre 40% des comptes d’actionnaires de Méditel soit environ 78 ME. Deuxième opérateur global de télécommunications au Maroc via l’exploitation de ses trois licences de téléphonie Fixe, Mobile et 3G, Méditel dispose de plus de 10 millions d’abonnés mobile, soit environ 37% de parts de marché, pour un chiffre d’affaires 2009 de 5,3 milliards de dirhams (465 Millions d’Euros), une marge d’EBITDA de 40%, et un cash flow opérationnel d’environ 1,4 milliard de dirhams (131 ME).

Lire la suite de ‘France Telecom : l’entrée au capital de Méditel est effective’

Le Maroc offre les tarifs les plus bas pour Internet à haut débit dans le Monde arab

Les tarifs appliqués au Maroc pour Internet à haut débit (ADSL) sont les plus bas dans le Monde arabe, selon une étude réalisée par Arab Advisors Groupe, une filiale de l’Arab Jordan Investment Bank spécialisée dans le consulting.

Selon l’étude rendue publique lundi, le coût annuel le moins élevé pour une vitesse de 1 Mbps (mégabits par seconde) est enregistré au Maroc, suivi de la Tunisie, de l’Egypte, de l’Algérie et de la Jordanie.

L’Irak est le pays où sont appliqués les tarifs les plus élevés pour l’utilisation de l’Asymmetric Digital Subscriber Line (ADSL).

Lire la suite de ‘Le Maroc offre les tarifs les plus bas pour Internet à haut débit dans le Monde arab’

Maroc – partenariat stratégique entre France Télécom et les actionnaires de Méditel

Maroc - partenariat stratégique entre France Télécom et les actionnaires de Méditel dans France Telecom orange_meditel

Les groupes Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), FinanceCom et France Télécom concluent un partenariat stratégique par lequel France Télécom prendra une participation initiale de 40% au capital de Médi Télécom, deuxième opérateur télécom au Maroc

Fipar-Holding (groupe CDG),  FinanceCom et France Télécom ont signé ce jour un protocole d’accord visant l’acquisition par France Télécom de 40% du capital et des droits de vote de Médi Télécom. France Télécom consolidera cette participation dans ses comptes par voie d’intégration globale à partir de l’exercice 2015.

Deuxième opérateur global de télécommunications au Maroc via l’exploitation de ses trois licences de téléphonie Fixe, Mobile et 3G, Médi Télécom est activement présent sur le secteur des télécoms depuis 1999. Médi Télécom a développé au fil des années une expertise et un savoir-faire reconnus à l’échelle internationale, capitalisant essentiellement sur la qualité de ses ressources humaines marocaines et la pertinence de sa stratégie de développement.

Lire la suite de ‘Maroc – partenariat stratégique entre France Télécom et les actionnaires de Méditel’

 dans France Telecom

Le magazine du Manager a annoncé le 24 juin dernier le dépôt d’une offre de rachat par France Telecom (Orange) de 40% de Meditel. Hier, le marché se fait l’écho de l’aboutissement des négociations entre les actionnaires du 2ème opérateur (CDG et FinanceCom) et l’opérateur français.

Le montant de l’opération tournerait autour de 650 millions d’euros, soit une plus-value de 25% par rapport au prix d’acquisition par les 2 groupes marocains (il y a moins d’1 an) auprès des opérateurs ibériques Téléfonica et Portugal Telecom. Selon nos informations, il ne devrait pas y avoir de changement opérationnel pour le moment.

Source : Magazine du Manager

Téléphonie mobile : Légère évolution au second trimestre

Téléphonie mobile : Légère évolution au second trimestre dans Maroc Telecom file_fr2013-3

L’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) vient de rendre public son tableau de bord trimestriel au titre du second trimestre de l’année en cours (avril-juin 2010) pour le marché des télécommunications au Maroc. Ainsi, il en ressort que le parc global de la téléphonie mobile a légèrement évolué. En effet, le parc global de la téléphonie mobile, à fin juin 2010, a enregistré une progression trimestrielle de 3,08% à plus de 27 millions d’utilisateurs. Ces réalisations représentent une baisse, sachant que le trimestre précédent le parc global de la téléphonie mobile avait enregistré une progression de 6,86%. Il est à signaler que le parc prépayé s’est taillé la part du lion, dans la mesure où il a dominé quasiment le marché de la téléphonie mobile avec plus de 26,8 millions d’utilisateurs. Alors que le post-payé n’a enregistré, à fin juin 2010, qu’un peu plus d’un million d’utilisateurs. Pour ce qui est du taux de pénétration du post-payé, il a marqué un bond passant de 3,29% le trimestre dernier à 3,42% trois mois plus tard. Le marché du post-payé réalise ainsi une progression trimestrielle de 3,99% par rapport au 2,51% réalisée un trimestre auparavant. 

L’opérateur historique s’est accaparé 57,3% de part de marché, suivi de Medi Telecom et Wana Corporate qui enregistrent respectivement 37,29% et 5,68%.

Lire la suite de ‘Téléphonie mobile : Légère évolution au second trimestre’

Méditel vers une croissance …

Méditel vers une croissance ... dans Maroc El-menjra-DG-Meditel-4

Dans un rituel bien rôdé, le président de Méditel a présenté hier, lors d’une conférence de presse, les résultats de l’opérateur téléphonique pour le premier semestre 2010. Particularité de cette présentation à caractère financier, le souci apporté par El Mandjra pour mettre en avant le caractère « rentable » de la croissance de son entreprise. Plutôt que de se focaliser sur les chiffres en valeur absolue, Méditel insiste sur la qualité de son’évolution.

Cela ne veut pas dire que les chiffres ne sont pas bons. Bien au contraire. Avec 2,176 milliards de dirhams (soit 12% de plus par rapport à l’année précédente) dans un marché global en léger recul, la performance est à saluer.

Structurellement, le moteur de cette croissance reste le prépayé qui constitue 95% de la clientèle et particulièrement le concept des « minutes liberté » lancé en fin d’année dernière qui permet aux utilisateurs de communiquer avec tous leurs interlocuteurs, quel que soit leur opérateur.

Lire la suite de ‘Méditel vers une croissance …’

Méditel : Du rififi chez les distributeurs

Méditel : Du rififi chez les distributeurs dans INWI image_16314_05_2010_20_00_03

Après l’euphorie du lancement de Méditel où tout un chacun s’improvisait distributeur, des vendeurs agréés sont aujourd’hui au bord de l’asphyxie financière. Les responsabilités sont partagées, mais l’opérateur peut-il se payer le luxe d’une crise ? Comment sortir de l’impasse ? Point de vue des deux parties.

Malgré une décision favorable de l’Agence nationale de régulation (ANRT) au profit de Méditel et de ses distributeurs, des voix continuent de s’élever contre la politique qualifiée « d’autocratique » de l’opérateur. Dès sa création, Méditel a fait preuve d’un laxisme surprenant dans la gestion des créances à l’égard de ses distributeurs. Certains ont été tentés d’utiliser des fonds, qui ne leur appartenaient pas, à des fins autres que le développement de l’activité de Méditel. Une pratique classique mais dangereuse, si elle n’est pas cantonnée dans des proportions maîtrisées.

Au lieu d’arrêter, dès 2003, des plans de recouvrement draconiens, ou même de provisionner des créances, les gestionnaires de Méditel ont opté pour une croissance très risquée. La fuite en avant s’est alors accélérée, jusqu’au moment où il a fallu constater les dégâts, et agir. Selon des sources bien informées, 100 MDH auraient ainsi été provisionnés en 2009.

« En fait, nos problèmes datent du lancement raté du Fixe résidentiel et de la baisse des commissions sur les autres offres », affirme un distributeur sous couvert d’anonymat. Pour rappel, en 2006, Méditel avait lancé « Tilifoune dialdar », un pack prépayé dont la connexion est assurée via un réseau radio. « Un fiasco commercial qui a détérioré l’image de Méditel », assure un autre distributeur. En fait, ces derniers pensaient rééditer « le coup du lancement » en captant des marges plus importantes sur la vente des packs que sur celle des recharges et bénéficier, ainsi, d’un bol d’oxygène salutaire.

Lire la suite de ‘Méditel : Du rififi chez les distributeurs’

123



John Cena |
DownPro |
melanie6415 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | clash03
| PINODISCOUNT
| Les journalistes à Mascara