Archive pour la Catégorie 'Operateurs'

Page 5 sur 10

France Télécom présente son plan à cinq ans en interne

France Télécom présente son plan à cinq ans en interne dans France Telecom

PARIS (Reuters) – France Télécom a partiellement dévoilé en interne un nouveau plan de développement sur cinq ans où le groupe esquisse ses ambitions en termes d’investissements dans les réseaux, de croissance externe et d’embauches.

L’opérateur télécoms s’est toutefois refusé à chiffrer les budgets correspondants à ces projets lors d’une présentation aux syndicats mardi, puis à 1.000 de ses managers jeudi, réservant ces précisions pour la présentation du plan stratégique à la presse lundi.

Le projet, qui doit répondre au malaise révélé par une série de suicide de salariés de France Télécom, vise les activités françaises et internationales du groupe et se décline en sept volets, ont déclaré à Reuters des responsables syndicaux.

L’objectif est notamment de simplifier l’offre commerciale, d’améliorer la qualité de service et de revaloriser les réseaux, dont la saturation ne s’est pas accompagnée ces dernières années d’une augmentation proportionnelle des revenus de l’opérateur.

Le plan d’entreprise répond également à certaines interrogations sur la stratégie du groupe dans les contenus, et sur ses ambitions de fusion-acquisition dans les pays émergents.

« Il manquait un élément essentiel dans la réunion hier, au-delà des intentions et des présentations, quels sont les moyens ? Nous on jugera aux actes et on jugera aux moyens qui seront annoncés », a déclaré à Reuters Christian Mathorel, représentant de la CGT.

Lire la suite de ‘France Télécom présente son plan à cinq ans en interne’

Lisbonne bloque la vente de Vivo mais un recours est possible

Lisbonne bloque la vente de Vivo mais un recours est possible dans International

LISBONNE (Reuters) – Le gouvernement portugais a opposé mercredi son veto à l’offre de rachat de Telefonica sur la participation de Portugal Telecom (PT) dans l’opérateur mobile brésilien Vivo, au risque de susciter des critiques sur la gouvernance de PT et de voir le dossier porté devant la justice.

Le recours à la « golden share » attachée à son titre d’actionnaire de PT est une première pour Lisbonne et il amène certains investisseurs à s’interroger sur la bonne application des règles de gouvernance d’entreprise au Portugal.

Avant ce veto, l’assemblée générale de PT avait accepté la vente des parts du groupe portugais, par 74% contre 26%.

Telefonica, qui avait relevé mardi soir pour la deuxième fois son offre de rachat, à 7,15 milliards d’euros, n’a pas encore réagi au tour inattendu qu’a pris le dossier mais bon nombre d’analystes pensent que l’opérateur espagnol portera l’affaire devant les tribunaux.

Lire la suite de ‘Lisbonne bloque la vente de Vivo mais un recours est possible’

Vivendi en marche pour reprendre tout SFR début 2011

Le rachat des minoritaires de SFR par son premier actionnaire Vivendi devrait se faire en début d’année 2011, disent des analystes, qui estiment que le conglomérat devra payer 7 à 8 milliards d’euros pour convaincre le britannique Vodafone de lui vendre ses parts.

Le rachat des 44% restants de SFR permettrait à Vivendi de prendre le contrôle total d’une filiale fortement génératrice de trésorerie et d’améliorer sa rentabilité grâce à une coopération plus étroite entre l’opérateur télécoms et Canal+, dont Vivendi est également actionnaire majoritaire.

Les dirigeants du numéro un mondial des médias et du divertissement ont indiqué à plusieurs reprises ces derniers mois que le groupe souhaitait reprendre la totalité de SFR, mais qu’il n’y avait pas de discussion en cours avec Vodafone.

Lire la suite de ‘Vivendi en marche pour reprendre tout SFR début 2011′

La nouvelle frontière du marché des télécommunications

La nouvelle frontière du marché des télécommunications dans Etisalat 3721-etisalat_article 

Le marché des fusions et acquisitions pour le secteur des télécommunications est en état d’excitation dans les pays émergents. Les transactions pour 2010 sont à ce jour à leur plus haut niveau depuis une décennie. Les opérateurs font preuve d’audace pour s’assurer d’une plus grande présence en Afrique et en Asie.

La compagnie publique d’Abou Dhabi, Etisalat, envisage de prendre une participation dans son homologue indien, et le sud-africain MTN espère acquérir tout ou partie de l’égyptien Orascom Telecom. Tout cela, deux mois à peine après que l’indien Bharti Airtel a dépensé 7,8 milliards d’euros pour s’emparer des actifs africains du koweïtien Zain. Etant donné que les cibles importantes se font rares, il s’agit clairement d’un marché vendeur.

Risques élevés

L’objectif d’Etisalat – détenu à 60 % par les Emirats arabes unis – semble assez évident. L’opérateur souhaite sceller un accord avec Reliance Communications, le dernier des trois plus grands opérateurs indiens à être uniquement centré sur son marché local. En vertu des règles de propriété étrangère en Inde, Etisalat devrait donc former une joint-venture.

Lire la suite de ‘La nouvelle frontière du marché des télécommunications’

PT reçoit une offre améliorée de Telefonica pour Vivo

PT reçoit une offre améliorée de Telefonica pour Vivo dans Economie 

LISBONNE (Reuters) – Portugal Telecom (PT) a reçu de la part de Telefonica une offre améliorée, représentant environ 6,5 milliards d’euros, pour sa participation dans l’opérateur brésilien Vivo, ont dit deux sources proches du dossier.

L’une des deux sources a dit à Reuters que le conseil de PT tenait une réunion extraordinaire pour discuter de cette nouvelle offre du groupe espagnol, ajoutant qu’une assemblée générale des actionnaires allait vraisemblablement être convoquée pour évaluer l’offre.

Le mois dernier, Telefonica a proposé 5,7 milliards à PT pour le rachat de sa part dans Vivo, le premier opérateur mobile au Brésil. PT avait rejeté cette proposition.

« Le conseil devrait décider de soumettre cette nouvelle offre à une assemblée d’actionnaires parce que le prix offert est au-dessus de celui qui avait proposé initialement », a dit l’une des sources, s’exprimant sous le sceau de l’anonymat.

Lire la suite de ‘PT reçoit une offre améliorée de Telefonica pour Vivo’

La tension monte entre Portugal Telecom et Telefonica sur Vivo

La tension monte entre Portugal Telecom et Telefonica sur Vivo dans International 

LISBONNE (Reuters) – La tension entre Portugal Telecom (PT) et Telefonica est montée d’un cran mercredi alors que l’opérateur espagnol cherche toujours à s’emparer de Vivo, leur coentreprise brésilienne.

Tandis que l’opérateur espagnol souhaiterait prendre le contrôle de Vivo avec l’idée de le fusionner avec d’autres de ses activités au Brésil, PT n’entend pas de son côté se séparer de sa seule source de croissance importante.

Dans un entretien accordé au Financial Times, le directeur financier de Telefonica Fernandez Valbuena a déclaré que son groupe n’excluait pas une OPA hostile sur Portugal Telecom si ce dernier s’obstinait à refuser de céder ses parts dans Vivo.

La menace brandie par Telefonica s’est traduite par une forte hausse du cours de l’opérateur portugais qui prenait 6,57% à 7,821 euros à 14h00 GMT.

Les propos de Fernandez Valbuena ont suscité des interrogations de la part du régulateur portugais des marchés d’actions (CMVM) qui a demandé à Telefonica, plus gros actionnaire de Portugal Telecom avec une participation de 10%, de clarifier sa position.

Lire la suite de ‘La tension monte entre Portugal Telecom et Telefonica sur Vivo’

France Télécom prévoit une reprise fragile en Europe

France Télécom prévoit une reprise fragile en Europe dans France TelecomPARIS (Reuters) – France Télécom constate une stabilisation de son activité, mais ne voit pas à court terme de reprise rapide de la consommation en Europe, a déclaré jeudi Gervais Pellissier, le directeur financier de l’opérateur, dans le cadre du sommet Reuters des valeurs technologiques.

Le groupe compte intensifier sa présence dans les pays à forte croissance et envisage de réaliser des acquisitions ces prochains mois en Afrique et au Moyen-Orient, en privilégiant des cibles de taille moyenne, a-t-il ajouté.

« Nous avons toujours dit que nous voulions faire des opérations qui ne soient pas transformantes. Zain était à la limite de ce que nous pouvions faire en terme de taille, c’était la limite haute », a déclaré Gervais Pellissier.

Si le groupe indien Bharti revendait les actifs africains récemment rachetés au groupe koweïtien Zain, France Télécom les regarderait, a-t-il ajouté.

Gervais Pellissier a toutefois exclu d’éventuelles opérations importantes dans les zones émergentes, expliquant que la situation politique et économique de certains de ces pays était encore trop instable, et que miser beaucoup sur un pays en particulier était trop risqué pour être envisagé.

Lire la suite de ‘France Télécom prévoit une reprise fragile en Europe’

Méditel : Du rififi chez les distributeurs

Méditel : Du rififi chez les distributeurs dans INWI image_16314_05_2010_20_00_03

Après l’euphorie du lancement de Méditel où tout un chacun s’improvisait distributeur, des vendeurs agréés sont aujourd’hui au bord de l’asphyxie financière. Les responsabilités sont partagées, mais l’opérateur peut-il se payer le luxe d’une crise ? Comment sortir de l’impasse ? Point de vue des deux parties.

Malgré une décision favorable de l’Agence nationale de régulation (ANRT) au profit de Méditel et de ses distributeurs, des voix continuent de s’élever contre la politique qualifiée « d’autocratique » de l’opérateur. Dès sa création, Méditel a fait preuve d’un laxisme surprenant dans la gestion des créances à l’égard de ses distributeurs. Certains ont été tentés d’utiliser des fonds, qui ne leur appartenaient pas, à des fins autres que le développement de l’activité de Méditel. Une pratique classique mais dangereuse, si elle n’est pas cantonnée dans des proportions maîtrisées.

Au lieu d’arrêter, dès 2003, des plans de recouvrement draconiens, ou même de provisionner des créances, les gestionnaires de Méditel ont opté pour une croissance très risquée. La fuite en avant s’est alors accélérée, jusqu’au moment où il a fallu constater les dégâts, et agir. Selon des sources bien informées, 100 MDH auraient ainsi été provisionnés en 2009.

« En fait, nos problèmes datent du lancement raté du Fixe résidentiel et de la baisse des commissions sur les autres offres », affirme un distributeur sous couvert d’anonymat. Pour rappel, en 2006, Méditel avait lancé « Tilifoune dialdar », un pack prépayé dont la connexion est assurée via un réseau radio. « Un fiasco commercial qui a détérioré l’image de Méditel », assure un autre distributeur. En fait, ces derniers pensaient rééditer « le coup du lancement » en captant des marges plus importantes sur la vente des packs que sur celle des recharges et bénéficier, ainsi, d’un bol d’oxygène salutaire.

Lire la suite de ‘Méditel : Du rififi chez les distributeurs’

Situation du marché des télécoms au premier trimestre 2010

Le mobile : 

Au 31 mars 2010, le parc des abonnés mobile a atteint 27 045 951 soit une croissance de 6,86% sur les trois premiers mois de l’année 2010. Le taux de pénétration a évolué pour atteindre 85,82% à fin mars 2010 contre 81,18% au 31 décembre 2009.

L’analyse de l’évolution des parcs des trois opérateurs qui partagent le marché du mobile, montre que le parc des abonnés au mobile d’IAM a augmenté de 2,01% sur un trimestre pour atteindre 15 579 (milliers d’abonnés) contre 15 272 (milliers d’abonnés) à fin décembre 2009, alors que Medi Telecom compte 10 178 (milliers d’abonnés) contre 9 434 (milliers d’abonnés) soit 7,88% de croissance trimestrielle et Wana Corporate compte 1 290 (milliers d’abonnés) contre 604 (milliers d’abonnés) un trimestre auparavant soit un bond de 113,47% suite au lancement sur le marché marocain à fin février dernier de la nouvelle offre de la téléphonie mobile GSM. En termes de part de marché, l’opérateur historique détient 57,60% du parc mobile suivi de Medi Telecom avec 37,63% et Wana Corporate avec 4,77%.


Marché de la téléphonie fixe 
 Au 31 mars 2010, le parc global d’abonnés au fixe a atteint 3 444 658 (contre 3.516 281 abonnés à fin décembre 2009) dont 2 193 863 en mobilité restreinte. Le parc de la téléphonie fixe a connu donc une baisse trimestrielle de 2,04% à la fin du premier trimestre de cette année 2010 contre une croissance de 3,60% réalisé en décembre dernier.   Le taux de pénétration du fixe est passé à 10,93% au 31 mars 2010 alors qu’il était de 11,28% en décembre 2009.         En termes de part de marché, l’opérateur Wana Corporate détient 63,89% du parc fixe suivi d’IAM avec 35,78% et Medi Telecom avec 0,33%. 

Marché de l’Internet 
Au 31 mars 2010, le parc total Internet a atteint 1 362 017 abonnés contre 1 186 923 à fin décembre dernier, en enregistrant une augmentation dans le parc global de 14,75% au cours du premier trimestre 2010 et de 63,22% par rapport à mars 2009.
 
En termes de part de marché, IAM détient 53,80% du parc Internet suivi de Wana Corporate avec 31,36% et de Medi Telecom avec 14,64%.
 

Source : ANRT

Télécom: L’asymétrie tarifaire accordée à Méditel

  • Tarifs d’interconnexion, Maroc Télécom empochera moins

  • Le régulateur pousse vers la baisse du coût des appels

Télécom: L’asymétrie tarifaire accordée à Méditel dans INWI 2_100151LE régulateur télécom a finalement franchi le pas! Il vient d’adopter une décision majeure en matière d’asymétrie tarifaire. Celle-ci entre en vigueur dès le 1er juillet 2010 et devra être incessamment publiée sur le site de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

Chez Méditel, on est aux anges! Dorénavant sa facture relative aux tarifs d’interconnexion entre réseaux va à son tour baisser. Jusqu’à présent seul Wana, 3e opérateur à entrer dans la course, jouissait de ce régime.
Méditel payera donc moins à Maroc Télécom lorsque l’un de ses clients passera un appel vers un abonné de l’opérateur historique. Actuellement, chacun des deux opérateurs prélève 1,15 DH sur les coûts de communication entrant sur son réseau.

L’asymétrie tarifaire accordée à Méditel sera-t-elle répercutée sur le prix final appliqué au consommateur ? Oui, répond son directeur général, Mohammed El Manjra. Avant d’ajouter que son entreprise s’y est déjà déployée via l’offre liberty: 50 DH/50 minutes vers les clients Méditel et 50 % de réduction vers les autres opérateurs.
La baisse des tarifs d’interconnexion va permettre aussi à l’opérateur d’avoir «une plus grande marge de manœuvre financière» pour requinquer sa situation. Car l’impact de la crise sur Méditel s’est cristallisé notamment via une chute des communications à l’international. C’est du moins l’un des arguments avancés lors de la présentation des résultats fin mars 2010.

Lire la suite de ‘Télécom: L’asymétrie tarifaire accordée à Méditel’

1...34567...10



John Cena |
DownPro |
melanie6415 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | clash03
| PINODISCOUNT
| Les journalistes à Mascara