Archive pour la Catégorie 'Telecoms'

Page 16 sur 17

Vivendi accélère dévt ds marchés émergents avec offre GVT

Vivendi SA (VIV.FR) accélère son développement sur les marchés émergents avec l’acquisition pour 2 milliards d’euros de l’opérateur brésilien de télécommunications en forte croissance GVT Holdings. vivendi.jpg
« GVT affiche une croissance nettement plus forte que celle de ses pairs cotés, ce qui justifie une prime », note le courtier Oddo, qui relève que GVT a vu son chiffre d’affaires et son excédent brut d’exploitation croître respectivement de 30% et 40% en moyenne par an au cours des deux dernières années, contre une moyenne de 15% et 20% pour le secteur.

Lire la suite de ‘Vivendi accélère dévt ds marchés émergents avec offre GVT’

Orange et T-Mobile créent un nouveau N°1 au Royaume-Uni

tmobile.jpgFrance Télécom et son concurrent allemand Deutsche Telekom vont fusionner leurs filiales au Royaume-Uni pour former une coentreprise détenue à 50/50, annoncent les deux opérateurs dans un communiqué.

Le mariage entre Orange UK et T-Mobile UK, qui fait l’objet de négociations exclusives, donnera naissance au nouveau leader du marché britannique, devant O2, propriété de l’espagnol Telefonica, avec plus de 28 millions de clients et une part de marché totalisant 37% des abonnés mobiles du pays.

Le chiffre d’affaires proforma de la nouvelle entité représentait 9,4 milliards d’euros en 2008, pour un Ebitda de 2,1 milliards d’euros, soit une marge d’environ 22%.

 En marge de l’annonce, France Télécom a confirmé lors d’une conférence téléphonique prévoir un flux de trésorerie organique de huit milliards d’euros en 2009.

Lire la suite de ‘Orange et T-Mobile créent un nouveau N°1 au Royaume-Uni’

L’opérateur télécoms Zain sur le point de vendre 46% de ses parts

L'opérateur télécoms Zain sur le point de vendre 46% de ses parts dans Telecoms zainLes négociations entre l’opérateur télécoms Zain et des investisseurs asiatiques seraient bien avancées, selon la chaîne Al-Arabiya. Le koweitien s’apprêterait à vendre 46% de ses parts, ses activités africaines, à l’exception du Maroc et du Soudan, pour environ 15 milliards de dollars, selon des sources de presse.

Saad el Barrak, le directeur général de Zain a confirmé à la télévision que les actionnaires du groupe étaient en discussion avec des repreneurs potentiels. Mais il a refusé de préciser si il s’agissait de l’indien Reliance Communications, comme le bruit cours.

Début juillet, Vivendi avait tenté de racheter les activités africaines de Zain. Mais l’offre du groupe a été rejetée selon le koweitien. Selon des analystes, l’offre du français était d’environ 11 milliards de dollars.

latribune.fr

Méditel, quel avenir ?

Méditel, quel avenir ? dans Maroc meditelLes questions sur l’avenir de Méditel ne cessent de susciter l’intérêt et la réflexion des personnes intéressées par le secteur des télécom au Maroc. 

Dans son communiqué, M. Othman Benjelloun a indiqué que l’engagement du nouvel management réside dans la continuité du développement interne et l’ouverture vers le développement international dans les pays africains. 

Cette manœuvre stratégique (pour rechercher des relais de croissance à l’international) n’est pas une chose facile et ce pour plusieurs raisons : 

  • Le continent africain est devenu une cible pour les gros opérateurs internationaux et Méditel ne pourra pas être en mesure de concurrencer : France Telecom, Vodafone, MTN ou Maroc Telecom. 
  • Ne disposant pas de gros fonds financiers pour de tels opérations ni d’expérience de ce domaine, contrairement à Maroc Telecom, la conquête des pays africains semble une aventure peu prometteuse. 

Ajoutons à cela qu’on en l’absence de l’architecture du nouveau actionnariat, peu de conclusion peuvent être tirées. La version proposée par le Site Yabiladi sur l’éventuel partenariat avec British Telecom est une piste à ne pas écarter au regard de l’apport de ce dernier (domaine technologique) qu’il peut offrir à Méditel dans sa nouvelle structure

Portugal Telecom et Telefonica se désengagent de Meditel

Le feuilleton de la vente des parts de Portugal Telecom & Telefonica a pris fin par l’annonce du

meditelecomm.jpg

nouveau acquéreur qui n’est autre ( et contre toute attentes ) qu’un groupe de sociétés marocaines pour une enveloppe de 800 millions d’euros ( soit 400 millions d’euros chacun)

Les acquéreurs sont la société marocaine d’assurances RMA Watania, le groupe privé FinanceCom et Fipar Holding, une filiale du bras financier de l’Etat, la CDG, précise Portugal Telecom dans un communiqué.

Lire la suite de ‘Portugal Telecom et Telefonica se désengagent de Meditel’

SFR rachète les parts de Maroc Telecom dans Mobisud France

L’opérateur de réseau mobile virtuel franco-marocain Mobisud a été racheté par l’opérateur français de la téléphonie mobile SFR, rapporte le quotidien économique La Tribune.mobisudfrance.gif

Mobisud France, qui cible la communauté maghrébine estimée à plus de cinq millions dans l’Hexagone, est racheté par SFR, qui en détenait déjà 16%, précise le journal.

Outre SFR, numéro deux français de la téléphonie mobile, Mobisud France est actionné également par Maroc Telecom qui détient 66% du capital et le groupe marocain Saham pour 18%.

Selon La Tribune, Mobisud France a encore perdu 19 millions d’euros en 2008, malgré un chiffre d’affaires ayant augmenté pour atteindre 12,6 millions d’euros. Toujours durant l’année dernière, l’entreprise a procédé à un licenciement partiel. Après deux ans et demi d’existence, elle ne compte que 60 000 clients avec des pertes cumulées s’élevant à 44 millions d’euros. Signe d’une situation difficile, son capital a augmenté de 30 millions d’euros en début 2009

La publication fait, d’autre part, remarquer que Maroc Telecom, société soeur de SFR au sein du groupe Vivendi, a toutefois décidé de conserver la filiale belge de Mobisud, qu’elle détient à 100% et qui rencontre un plus grand succès commercial.

Source : Latribune

Financement pour l’acquisition de la participation majoritaire dans le capital de Méditel

normalmeditel.jpgLes banquiers travail actuellement pour préparer les fonds nécessaires pour l’acquisition de 64.4% du capital de Méditel deuxième opérateur au Maroc a déclaré un banquier vendredi dernier. 

 La clé de réussite de cette opération de vente réside dans l’obtention d’un accord avec les actionnaires minoritaires avec droit de préemption ( les actionnaires sont conseillés par le banquier Rothschild)  Les soumissionnaires pré qualifiés ont soumis des offres finales, y compris les pionniers Oger Telecom, Emerging Markets Group Telecom contrôlée par le groupe Saudi Oger, Qatar Telecommunications Co. et Emirates Telecommunications Co., qui est connu comme Etisalat. 

Pour préparer le financement de cette opération : 

Observatoire du marché des Télécoms publié par l’ANRT

La dernière publication de l’ANRT fait état de la nouvelle situation du marché des télécoms au Maroc

Marché de la téléphonie mobile :

La situation du marché dans sa globalité a connue une stagnation pour les deux principaux indicateurs ( Parc : 23 534 / Taux de pénétration : 75,49%)

La seule modification de la situation reste la répartition du parc et des parts de marché entre les 3 opérateurs :

  Observatoire du marché des Télécoms publié par l'ANRT dans Maroc 791394Mobile

On peut constater que le parc de Maroc Telecom n a pas évoluer au contraire il a diminuer alors que les deux autres opérateurs ont enregistré une augmentation ( plus significative pour Wana que pour Méditel ). Il faut noter que si Méditel a pu réaliser cette petite croissance grâce à sa compagne de distribution des pochettes gratuites.

 559302Mobile2 dans Maroc Telecom

Le même constat que pour le parc, l’opérateur historique a perdu des points au profit de Méditel & Wana

 Marché de la téléphonie fixe :

 803323Fixe dans Meditel 

En réalité ces chiffres ne peuvent refleter une réalité compte tenu de la polémique autour de la mobilité restreinte. Pour ma part, je partage l’avis qui est pour la distinction entre les deux produits compte tenu des grandes différences qui les séparent.

A ce propos, je ne peux émettre de commentaire, la seule constatation qu’on pourra faire c’est que le parc ( hors mobilité restreinte a stagné)

 

Marché de l’internet :

 196768Internet dans Operateurs

Pour la partie Internet, la principale modification reste la perte de 6 points sur les parts de marché de Maroc Telecom.

Cette variation, on peut l’expliquer part le départ des clients de Maroc Telecom vers les offres prépayés de ses deux concurrentsd’une part et par le mouvment de résiliation des clients ayant été affecté par la conjoncture économique actuelle ( crise mondiale) d’autre part.

Source des chiffres : ANRT

Nokia, roi du téléphone mobile, craint de plus en plus pour sa couronne

La guerre entre les grands constricteurs ne finis pas. Initier sur plusieurs marchés, cette dernière commence à donner une nouvelle image à l’avenir de ce secteur mais aussi à la position de chacun des grands fournisseurs.

Il’est vrai que Nokia, jusqu’a maintenant, a pu préserver sa position de leader sur le marché des téléphone mobile ( mais position qui risque de ne pas durer avec l’arrivée de Apple qui commence peu de lui grignoter des parts de marché )

netbooknokia.jpgTandis que Nokia s’apprête à sortir son netbook, Dell, Acer et Asustek se lancent dans la téléphonie mobile

Décrocher la première place est une chose. S’y maintenir en est une autre. Voilà exactement le genre de propos que Nokia, premier constructeur de téléphones portables au monde, a dû tenir ces derniers mois. Dans ce commerce hypercompétitif, une seule petite erreur et ce sont des parts de marché qui passent à la concurrence. 

Lire la suite de ‘Nokia, roi du téléphone mobile, craint de plus en plus pour sa couronne’

Wana dans l’incertitude

wana.jpg

Le feuilleton du départ de Karim Zaz n a cessé de susciter l’intérêt de la presse avec plusieurs aller -retours.. cette information ne fait plus laune des journaux. Cependant la nouvelle réorganisation du troisième opérateur avec la nomination d’un nouveau directeur général en la personne de Frédéric DEBORD les chosent commencent à se désiner et on ne tardera pas à avoir de nouvelle séries. C’est à se propos que le magazine JeunneAfrique a publié un article sur Wana

L’opérateur de télécommunications est sous les projecteurs. Son PDG, Karim Zaz, est régulièrement annoncé partant. Et la stratégie de son nouvel actionnaire, le koweïtien Zain, paraît floue.

Partira, partira pas ? La question du départ de Karim Zaz, PDG de l’opérateur marocain de télécommunications Wana, taraude depuis plusieurs mois les rédactions marocaines. À trois reprises en un an, son licenciement a été annoncé : en mai 2008, en février 2009 et encore récemment en juillet. « Un long feuilleton apparemment pour la presse nationale, sans que quiconque ne fasse réellement le bilan de dix années de bataille pour la libéralisation réelle du secteur conduite par cette entreprise ! » répond l’intéressé.

Lire la suite de ‘Wana dans l’incertitude’

1...1314151617



John Cena |
DownPro |
melanie6415 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | clash03
| PINODISCOUNT
| Les journalistes à Mascara